Comment devenir ouvrier forestier ?

Amoureux de la nature, l’ouvrier forestier effectue son métier au cœur de toutes les saisons et peu importe la météo en extérieure. L’office National des Forêts donne un titre de fonctionnaire aux personnes exerçant ce métier.

La forêt

Un vaste étendu d’arbres, la forêt est une zone de diversité biologique ayant une réelle importance dans la vie des hommes. Les arbres pour certains sont une source de médicaments, de matières premières et de revenus mais également une source d’aliments. Devenir un ouvrier forestier est un métier pour les passionnés par la nature. Ce métier est connu sous deux spécificités: le bûcheronnage et la sylviculture.

Ouvrier forestier

L’apparition des tempêtes récemment a fait connaître le métier d’ouvrier forestier. Que ce soit des sylviculteurs ou des bûcherons, ils effectuent des travaux d’aménagement et d’entretien des massifs de la forêt.

Le sylvicuteur est principalement en charge d’une plantation mais on le retrouve également dans le débroussaillage et le reboisement. Ayant une reconnaissance des espèces d’arbre, le sylviculteur repère facilement leurs maladies et les administre les traitements adéquats. Il peut également se trouver en charger des équipements de la forêt et des travaux d’aménagement.

Principalement en charge de l’entretien de la forêt atout en respectant les règles de sécurité, avec en accessoire fétiche qu’est la tronçonneuse, le bûcheron a pour mission d’abattre les arbres tout en les nettoyant, les découpant et en les empilant en stères.

Habituer à un travail en équipe, l’ouvrier forestier peut exercer son métier dans une pépinière forestière ou une entreprise de reboisement mais aussi au sein de l’Office National des Forêts. Après plusieurs expériences dans le domaine, le travailleur pourra exercer en tant que conducteur de travaux et procéder à l’encadrement des ouvriers sylviculteurs et bûcherons.

Comment devenir un ouvrier forestier?

 Le métier d’ouvrier forestier nécessite de passer par des formations spécifiques. Après la classe de troisième, l’élève devrait poursuivre deux années de préparation pour ensuite suivre un Certificat d’Aptitude Professionnel en travaux foresteries qui est nécessaire si il souhaite être recruter à l’Office National des Forêts.

Après l’obtention du CAP, il est possible de continuer et compléter sa formation par un Brevet Professionnel de Responsable de chantiers forestiers ou un Baccalauréat Professionnel spécialisé en forêt qui également a pour objectif l’obtention d’un Brevet Professionnel Agricole en travaux forestiers.

Le métier d’ouvrier forestier est accessible suite à des formations après le collège, un métier généralement accessible dans le secteur public, privé ou au sein de l’Office National des Forêts. L’ouvrier forestier travaille durant toute les périodes de l’année peu importe le temps qu’il fait.

Quelles sont les qualités d’un ébéniste ?
C’est quoi un charpentier ?